* Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

Passer la navigation.

Navigation.


Rapports d'activité de la commission

Fin de navigation.

Chemin parcouru :

 

Presse écrite.

Le Point (16/04/2009)

ÉLECTIONS - LE COÛT DES EUROPÉENNES.

Selon un vieil adage, la démocratie n'a pas de prix, mais elle a un coût qui, nonobstant la crise, se révèle de plus en plus élevé. Les candidats aux élections européennes du 7 juin disposent d'une marge de man?uvre appréciable pour financer leur campagne : affiches, profession de foi, tracts, organisation de réunions publiques, mis en service de sites Internet et de vidéo, ect. Le montant des dépenses autorisées s'élève cette année à 1 265 000 euros pour chaque liste présentée dans les huit circonscriptions contre 1 150 000 euros lors du scrutin de 2004.

« C'est un plafond particulièrement élevé », observe François Logerot, le président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, un organisme chargé de contrôler les dépenses engagées. Ce plafond de dépenses s'applique indifféremment dans chacune des circonscriptions, qu'il y ait à élire 3 députés comme dans celle d'outre–mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion) ou 13 comme en Ile–de–France ou dans le Sud–Est. Sur les 151 listes attendues, 104 ont, à ce jour, officiellement été déclarées. Aux dernières européennes, il y en avait eu 169.

La commission se veut intraitable. Si Nicolas Sarkozy participe, comme il en a l'intention, à un meeting de soutien aux candidats UMP, l'organisation de la rencontre devra figurer dans les comptes du parti. Mais ce ne sera pas le cas pour la réunion prévue le 10 mai à Berlin avec la chancelière Merkel.

De même, un candidat parisien tête de liste en province, comme le socialiste Vincent Peillon dans le Sud–Est, en sera pour ses frais de ses allers–retours. « On ne rembourse pas les frais de déplacement domicile/travail », noté François Logerot. L'abaissement du seuil de remboursement des dépenses à 3 % contre 5 % précédemment a pour conséquence de favoriser l'émergence de petites listes, mais celles–ci ont pour habitude de limiter leurs frais dans des proportions inférieures au montant autorisé.

Denis Demonpion

Nombres de députés européens par eurocirconscription en 2009 :

TOTAL : 72 députés

Relire l'article.

 
 Avertissement 
RÉPUBLIQUE FRANÇAISE | cnccfp © 2006-2017